Accueil > Alpinisme > Comptes rendus > Pentecôte 2010 : week-end découverte de l’alpinisme

Pentecôte 2010 : week-end découverte de l’alpinisme

Du week-end, il nous reste des photos :
- de Bruno,=>http://picasaweb.google.fr/BrunoSep75/Cham_montTondu_05_2010?authkey=Gv1sRgCMqS1rX9ksKOKg#
- de François =>http://picasaweb.google.fr/francois.devaux/WeekEndAlpiUSIMai2010?feat=directlink
- de Aude et Julien =>
http://picasaweb.google.fr/aude.sifferlen/WeekEndDecouverteAlpinisme?authkey=Gv1sRgCPnZ4PL42tOiwQE&feat=directlink

Et des souvenirs : depuis le mois de février, l’affaire se tramait, pas vraiment secrète. Il s’agissait d’un week-end de découverte de l’alpinisme à la Pentecôte, du 22 au 24 mai 2010.

Le jour venu, samedi 22 mai, nous décollons à 6 heures de la région parisienne en direction des Contamines dans le massif du Mont-Blanc. Antonio, Aude, Bruno, Catherine, Cécile, François, Julien, Laurent, Michel, nous sommes tous présents. Les uns connaissent la montagne et les autres, plus nombreux, pas du tout. Parvenus sur place, nous nous rendons au refuge de Tré La Tête (1 950 m). Le soir, révision ou apprentissage rapide des noeuds, des encordements en prévision du départ le lendemain en direction du Mont Tondu.

Départ le dimanche à 5 heures 40, frontales rendues inutiles par le jour plus réveillé que nous mêmes. A 9 heures 15, nous attaquons les pentes du Mont Tondu, le soleil commence à ramollir la neige et à 11 heures, vers 2 700 m, nous décidons de redescendre. Bien nous a en pris car avec une neige aussi molle nous aurions eu les pires difficultés pour aller au sommet, dans des conditions de sécurité douteuses. En face après avoir traversé le glacier, nous devons brasser dans la "soupe" en remontant vers le refuge des Concrits (2 600 m) où nous parvenons à 3 heures de l’après-midi. Fatigue, interrogations : où est le guide qui nous met en confiance et nous dit que tout va bien ?

Le soir, la décision est prise ensemble de tenter de nouveau le Mont Tondu.
Lundi matin, départ à 6 heures, sans Cécile qu’un problème d’oeil bloque au refuge. La neige bien dure permet une progression rapide et c’est vers 9 heures 30 que nous atteignons le sommet du Mont Tondu (3 200 m).
Le retour est plus laborieux, la neige étant de nouveau ramollie par le soleil. L’arrivée aux Contamines s’échelonne entre 17 h et 18 heures, pour un retour tardif dans la région parisienne.

Au final, le pari téméraire était gagnant malgré des courbatures et des douleurs de toutes sortes, heureusement éphémères.

"Pour ma part de nouveaux muscles se signalent à moi un peu partout, et j’ai découvert l’épilation compeed ... Un week end inoubliable". "Voici une semaine que je suis revenu et j’ai toujours l’impression d’être là-haut"...

CALENDRIER

Chaque dimanche

Fontainebleau

Jean-Luc à la Canche aux Mercier (Fontainebleau)

Toute l’année

Grimper chez nos voisins